Left Menu

Pour tous les ménages qui accumulent les emprunts et qui ont un besoin de trésorerie pour financer un nouveau projet, faire face à des difficultés financières, ou ceux qui sont menacés de surendettement, le rachat de crédits est une solution de plus en pl

Pour tous les ménages qui accumulent les emprunts et qui ont un besoin de trésorerie pour financer un nouveau projet, faire face à des difficultés financières, ou ceux qui sont menacés de surendettement, le rachat de crédits est une solution de plus en plus courante. En réduisant les mensualités, elle leur permet de rééquilibrer leur budget.
Comment marche le rachat de crédit ?
 En cas de problèmes financiers, un établissement de prêt « rachète » tous les emprunts en cours d’un consommateur. Concrètement, il solde les montants encore dus aux différents créanciers et propose un nouveau crédit qui remplace tous les anciens.
 Cela signifie pour l’emprunteur un prélèvement unique chaque mois, un montant allégé et un taux d’endettement réduit.
 C’est possible grâce à l’allongement de la durée de remboursement du nouveau prêt jusqu’à 12 ans pour un crédit à la consommation et entre 5 et 30 ans pour un crédit immobilier. Les échéances sont adaptées à ses ressources et les capacités de paiement qui en découlent.
Quels sont les avantages du rachat de crédit ?
 C’est une solution efficace pour retrouver des finances saines.
Par exemple, la réduction de 60 % des mensualités d’un prêt à l’habitat augmente notablement le reste à vivre du ménage, évitant les incidents de paiement et le surendettement.
 Outre l’augmentation du pouvoir d’achat et l’amélioration de la gestion financière de l’emprunteur, le rachat de crédits permet de se constituer une épargne pour préparer sa retraite ou concrétiser de nouveaux projets.
Comment réussir une opération de rachat de crédit ?
 Les offres de regroupement de prêt se multiplient, à des taux et des modalités de remboursement plus ou moins intéressants. Une comparaison s’impose avant de signer avec un établissement ou un autre.
Mais avant tout, il est indispensable de vérifier ses capacités financières, car comme un crédit classique, un rachat doit être remboursé. Pour cela, rien de plus efficace que d'effectuer une simulation rachat de crédits.
 Il faut donc faire un bilan complet de ses entrées et sorties d’argent mensuelles et évaluer sa solvabilité, critère essentiel pour les prêteurs.
 Si le rachat de crédits n’est pas envisageable ou s’il ne suffit pas à résoudre les problèmes, un changement de comportement s’impose avec la contraction des dépenses courantes, le report de gros achats, etc.

Bonnes perspectives pour le marché immobilier en 2016

Les résultats pour l’année 2015 sur le marché immobilier ont dépassé les prévisions, les acheteurs ayant cessé d’attendre un repli plus marqué des prix. 2016 s’annonce sous de bons auspices.

Chiffres supérieurs aux prévisions dans l’immobilier en 2015

Le volume de transactions a progressé de +15 % avec 800 000 opérations réalisées contre 710 000 l’année précédente.
Cette croissance est attribuée au regain de pouvoir des ménages, résultat de taux d’intérêt faibles et d’une contraction de 2 % des prix ces 3 dernières années après le pic atteint en 2011.

Les consommateurs ont par ailleurs compris que les prix ont cessé de reculer dans l’ancien.
Le pays souffre en effet d’une pénurie de logements, alors que l’augmentation du nombre de ménages solvables soutient la demande.
Dans ces conditions, les propriétaires ne vont plus concéder de rabais.

Fin 2015, les observateurs parlent d’un marché « normal ».
D’un côté, les vendeurs ont pu tirer un bon prix de leur bien.
De l’autre, les acheteurs ont bien profité de l’offre pléthorique dans l’ancien et de conditions de marché favorables.

2016 délivrera une bonne performance

Depuis 2015, les professionnels notent le retour des primo-accédants, qui sont systématiquement les premiers exclus en cas d’inflammation du marché, comme après la crise de 2007-2008.
Aujourd’hui, ils sont à l’origine de 35 % des transactions.

En 2016, le PTZ élargi devrait faire grimper encore cette part.
Entré en vigueur au 1er janvier, ce dispositif, qui fête son vingtième anniversaire, va en effet faire davantage de bénéficiaires.

Le plafond de ressources a été relevé, le financement par prêt à taux zéro peut représenter jusqu’à 40 % du coût total de l’opération, et tout le territoire est concerné sans distinction de zone.

Avec des taux d’intérêt inférieurs à 2 % actuellement contre 7,5 % dans les débuts du PTZ et cet élargissement, il ne fait aucun doute qu’il va tirer l’accès à une première propriété vers le haut, en particulier dans le neuf.

Quant aux investisseurs, ils sont nombreux à avoir déserté la capitale à cause de la loi ALUR et l’encadrement des loyers, préférant se déplacer en périphérie.
Mais sur le plan national, la loi Pinel, avec ses avantages fiscaux, séduit les investisseurs dans le neuf comme dans l’ancien, où ils représentent 18 % des transactions au lieu de 14 % auparavant.

Quand Meilleurtaux.com Lunéville vous envoie au soleil !

Le voyage en Sicile, mis en jeu lors de nos portes ouvertes, a été remporté par Aurélie et Romain, félicitations aux heureux gagnants !!

Merci à notre partenaire Olivier BENEDIC, de l'agence Prêt à Partir. 6 Place Léopold LUNEVILLE 03 83 77 75 75

photo remise lot voyahe sicile

Retrouvez votre équipe Meilleurtaux.com Lunéville au salon Habitat Déco

Celui-ci ouvrira demain jusque lundi 7 mars au Parc des Expositions de Vandoeuvre de 10 h00 à 20h00.

Nous serons présents dans le hall B - Stand 3070

Toutes les informations sur le site : http://www.salonhabitatdeco-nancy.com

aff habitat nancy

Immobilier : ce qu'il faut savoir sur l'acte de vente signé devant notaire

Lorsqu’ils sont tombés d’accord sur le prix d’un appartement, d’une maison, d’un terrain, ou de tout autre bien immobilier, vendeur et acheteur signent un compromis de vente ou une promesse unilatérale de vente pour matérialiser leurs engagements réciproques. Plus tard, sous un délai d’environ trois mois, ils signeront un acte de vente chez le notaire choisi par l’une des parties ou par les deux ensemble. La période située entre la signature de l'avant contrat et celle de l'acte de vente dans une étude notariale constitue le temps des vérifications qui permet au notaire de contrôler toutes les informations prescrites par la loi et recueillir les nombreux documents indispensables qui seront cités ou annexés à l’acte de vente lors de sa signature. Aujourd’hui, 25% des actes de vente sont entièrement dématérialisé, acheteur et vendeur apposant alors leur signature sur une tablette en présence du notaire.

Pour les actes importants ou dangereux, la loi exige une forme solennelle, notariée donc. Ainsi, quand on vend une maison, un appartement, un terrain à bâtir, des bois et forêts, des terres agricoles etc, il faut obligatoirement en passer par la rédaction et la signature d’un acte de vente chez un notaire.

De la même façon, l’achat d’un logement sur plan, système dit VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), donne lieu à la signature d’un contrat de réservation sous seing privé, puis ensuite obligatoirement à la rédaction et la signature d’un acte de vente dans un office notarial.

Imposer la signature d’un acte de vente sous forme notariée présente, outre la protection des consommateurs, un intérêt pratique : celui d’assurer la fiabilité du fichier immobilier, en confiant aux notaires l’inscription (la communication) de chaque acte de vente signé dans son étude.

Le service de la publicité foncière (ex conservation des hypothèques), autrement appelé fichier immobilier, recueille et enregistre tous les actes qui portent sur un bien immobilier, ce qui permet à toute personne qui le souhaite, mais aussi au fisc, de savoir en temps réel qui est propriétaire de tel bien immobilier.

Les vérifications par le notaire, de la signature à l'acte de vente

Vous avez obtenu rapidement un accord de votre banque pour le crédit immobilier ou vous achetez comptant ? Impossible pour autant d’envisager la signature de l'acte de vente avant un délai de deux mois et demi, voire trois mois à compter de la signature du compromis de vente . Et inutile de pester contre l’incompréhensible lenteur du notaire, ce professionnel n’est pour rien dans ces délais si longs. La faute à la loi qui en fait des tonnes dans la réglementation tatillonne.

Première obligation, le notaire ne peut jamais signer un acte de vente avant d’avoir purgé le droit de préemption urbain (logements, terrains constructibles) ou dans les espaces naturels à protéger que la loi accorde aux communes et à d’autres organismes. Cette opération préalable à l’acte de vente consiste à envoyer à la commune une déclaration d’intention d’aliéner pour l’informer de la transaction immobilière envisagée, et lui laisser deux mois pour décider si elle veut préempter, c'est à dire acheter le bien à la place de l’acquéreur prévu, ou pas. Si l’autorité bénéficiaire fait savoir qu’elle renonce à exercer son droit de préemption ou garde le silence pendant deux mois, l’acte de vente pourra alors être signé avec l’acheteur pressenti, ce qui explique le temps très long pour réaliser la signature d’un acte de vente en France.

D’autres démarches et formalités doivent être réalisés par le notaire en vue de la signature d’un acte de vente. Il doit notamment vérifier certains renseignements qui figureront dans le futur acte de vente sous la rubrique origine de propriété. Il s’agit de vérifier si le vendeur est réellement propriétaire, si son titre de propriété est incontestable, ainsi que celui des propriétaires précédents.

Pour la sécurité de l’acheteur, le notaire vérifie également s’il existe une hypothèque ou des inscriptions de privilèges qui grèvent le bien immobilier. Dans ce cas, le notaire devra le jour de la signature de l’acte de vente bloquer une partie du prix pour payer les créanciers : il s’agit généralement des banques qui ont consenti le crédit immobilier au moment de l’achat.

Le notaire doit aussi, avant la signature de l’acte de vente, prendre attache avec le syndic de l’immeuble afin de connaître la situation financière du vendeur par rapport à la copropriété. Une fois toutes les démarches et vérifications terminées, l’acte de vente sera signé lors d’un rendez vous que l’étude notariale propose à l’acheteur et au vendeur.

S'il s'agit d'un acte de vente dématérialisé, le notaire projette sur écran chaque page de l’acte de vente électronique, et appelle les commentaires. S’il y a une erreur ou un oubli, ils sont immédiatement réparés. Ensuite, les parties apposent leur signature sur une tablette, et le notaire, avec une clé sécurisée, bloque immédiatement les signatures afin que l’acte de vente ne puisse plus recevoir de modifications. Chaque acte de vente dématérialisé est, dès sa signature, transmis au minutier central électronique des notaires (Micen) ainsi qu'à l’espace archivage électronique de l’étude notariale où il a été signé.

Acte dématérialisé ou acte papier, l’acheteur doit prévoir des frais d’acte de vente et des droits de mutations fiscaux, des droits d’enregistrement, payables le jour de la signature de l’acte de vente. Ils représentent environ 10 % du prix de vente du bien, rémunèrent le travail du notaire (émoluments), la plus grosse partie alimentant toutefois les caisses du Trésor Public au titre des impôts et taxes.

Inutile d’espérer repartir avec une copie de l’acte de vente : le notaire remet à l'acheteur une attestation de propriété et lui adressera dans les mois qui suivent une copie de l’acte de vente. L’original d’un acte de vente reste toujours dans l’étude du notaire où il a été signé.

Bon à savoir. Si vous égarez votre copie, vous pouvez en demander une autre, ou plus exactement un extrait, au service de la publicité foncière (SPF), ex conservation des hypothèques, du lieu de situation de votre bien immobilier au moyen du formulaire officiel Cerfa 11273-03 pour une acquisition avant le 1er janvier 1956 ou Cerfa 11187-03 après cette date, que vous irez remplir sur place si cela est possible, ou que vous posterez sous forme simple.

Le SPF vous demandera de régler une participation aux frais de 14 euros pour un certificat envoyé par la Poste, 12 euros si vous allez le chercher sur place.

Notez que vous n’avez pas à motiver votre demande, et qu’elle peut porter sur un bien immobilier dont vous n’êtes pas propriétaire et avec lequel vous n’avez aucun lien.

Source : Michèle Auteuil - Capital

Arnaque à la rénovation des logements : gare aux "éco délinquants"

Depuis peu, certains artisans usurpent les qualifications obligatoires pour isoler les logements, poser des pompes chaleur, panneaux photovolaïque...

C’était inévitable. Alors que les Français sont de plus en plus enclins à entreprendre des travaux de rénovation énergétique au sein de logements (environ 14% des travaux), les professionnels du bâtiment mettent en garde contre la recrudescence de nouveaux "éco délinquants."'

L’objet du litige porte sur trois lettres : RGE, pour "reconnu garant de l’environnement." Depuis deux ans, les propriétaires désirant bénéficier des coups de pouce de l’Etat pour financer leurs travaux – Crédit d’impôts, Eco PTZ – sont en effet dans l’obligation de faire appel à des entreprises arborant ce label. Il en existe un peu plus de 50.000 en France. Or selon les principaux organismes certificateurs (Qualibat, Qualifelec, Qualit’EnR) qui délivrent le sacro-saint passe-droit, un nombre croissant de petits malins sont tentés d’usurper le logo. Difficile de chiffrer l’ampleur de ces escroqueries : "au bas mot, on en recense tout de même une à deux par mois", lâche André Joffre, président de Qualit’EnR. Pour le propriétaire abusé, la peine est double : outre le risque de malfaçon, ce dernier a toutes les chances de se heurter à un redressement fiscal.

Lire aussi : Rénovation, isolation, les coups de pouce encore en vigueur en 2016

Pour éviter de telles déconvenues, les organismes de qualification rappellent que le certificat RGE doit à la fois comporter un numéro de SIRET, préciser le domaine de compétences de l’artisan et être assorti d’une date de validité (ils sont renouvelés tous les quatre ans).

En cas de doute, un site internet officiel , régulièrement mis à jour, recense l’ensemble des entreprises labélisées. Quelle que soit leur spécialité (pose de panneaux photovoltaïques, de pompes à chaleur, travaux d’isolation…).

Au-delà de ces règles, rappelons aussi que, comme toujours en matière de travaux, les logos et qualifications ne sont jamais une assurance tout risque. Certes, les litiges sont épisodiques, mais la Répression de fraudes pointait récemment du doigt quelques plaintes de particuliers concernant des travaux réalisés par des entreprises labélisées RGE.

Avant de s’engager avec une entreprise, quelques réflexes de bon sens sont donc toujours de mise : méfiez-vous des discours commerciaux exagérés (promesses de rendements mirobolants…), faites établir au moins deux ou trois devis détaillés (marques du matériel installé, délai de travaux, garanties…), n’hésitez pas à demander des références de chantier et allez voir sur place. Tout bonnement fiez-vous au bouche à oreille.

Guillaume Chazouillères - Capital Mis à jour le 01/02/16 à 9:05

Meilleurtaux.com Lunéville vous informe de l'agenda

Ce lundi a lieu la foire grasse à Lunéville...Une foire ancestrale à ne pas manquer qui se déroule la veille de Mardi Gras, donc le lundi, aux alentours du Château de Lunéville. Mimosas colorés et odorants au rendez-vous !

Avec la Foire de Poussay, c'est une des plus anciennes Foires de la Région.

illustration foire grasse 1 1452008504

>> 200 Exposants et 15 à 20 000 visiteurs attendus !
>> Lundi 8 février 2016

Les marchands et camelots viennent du grand Est et de la France entière, pour nous vendre saucisses et autres spécialités culinaires, et aussi tout un éventail de vêtements, bricolage, électro-ménager, vaisselle, produits de la Terre, artisanat, outillage, CD musicaux ...

> C'est le Lundi, mais il y a foule !
Oui ça bouchonne à maints endroits pour écouter ici un bonimenteur, là les incontournables joueurs de flûte indienne, ou encore pour acheter un balai magique ou se restaurer de quelques beignets de carnaval, mardi Gras et foire Grasse obligent, dans une ambiance bonne enfant.

> Charcutaille et Saucisse Lotharingienne
La charcuterie sera largement représentée puisque à l'origine de cette Foire ancestrale. Vous trouverez sur les étals la saucisse lotharingienne et le fuseau lorrain, grâce notamment, à la Confrérie des Gousteurs de la Saucisse Lotharingienne.

>> Des mimosas colorés et odorants !

C'est une autre particularité de la Foire Grasse de Lunéville, dont l'image est associée depuis 50 ans au mimosa des fleuristes qui agrémenteront tous les étals.
Leur vente se fait au profit des associations caritatives de Lunéville.
Comme quoi une foire multi-centenaire suit tout naturellement l'évolution du monde extérieur et les tendances dans la population.

>> Infos Pratiques :

> C'est quand ?
Rendez-vous le lundi 8 février 2016 de 8h à 18h

> C'est où ?
A proximité du Château de Lunéville
Place de la 2e DC,
rue de la République et en vieille ville
54300 Lunéville

> Contact - Infos :
Mairie de Lunéville - Tel : 03 83 76 23 00

Meilleurtaux.com Lunéville vous le confie : c'est reparti !

Baisse généralisée

« Cette fois c’est très net le mouvement de baisse généralisée des taux bancaires est à nouveau enclenché », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. « Tous les établissements bancaires à quelques très rares exceptions affichent des barèmes baissiers compris entre 0,05 % et 0,30 % selon les durées et les profils », ajoute Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com.

Ainsi les moyennes affichées par rapport au mois dernier sont en baisse :

2,10 % sur 15 ans (-0,05 point par rapport au mois dernier)
2,30 % sur 20 ans (-0,10 point)
2,62 % sur 25 ans (-0,03 point)

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

En seulement 2 mois, les moyennes des taux des crédits aux particuliers ont perdu entre 15 et 20 centimes selon les durées et nous sommes aujourd’hui très proches des records de mai 2015. En d’autres termes, cela signifie qu’un acheteur qui emprunte en février 2016 200 000 €, économise environ 3500 € et 15 € par mois par rapport à un emprunteur de décembre 2015.

Taux longue durée - National

 15 ans20 ans25 ans
Excellent  1,52 %  1,78 %  1,98 %
Très bon  1,71 %  1,95 %  2,35 %
Bon  2,10 %  2,30 %  2,62 %

Taux courte durée - National

 7 ans10 ans12 ans
Excellent  0,94 %  1,09 %  1,29 %
Très bon  1,25 %  1,40 %  1,55 %
Bon  1,65 %  1,85 %  1,95 %

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Marché interbancaire très favorable

« Les OAT ont très fortement chuté, autour de 0,65 % début février pour l’OAT 10 ans, et l’inflation ne redémarre pas, les taux vont donc rester bas et certainement continuer à baisser », ajoute Maël Bernier.

taux moyens 20 ans

« Nous sommes donc très confiants pour ce début d’année car les banques sont toutes demandeuses de dossiers de crédits immobiliers pour répondre à des objectifs 2016 très importants. La rentrée bancaire a ainsi réellement débuté depuis une quinzaine de jours, nous pensons donc que le mouvement baissier n’est pas terminé », conclut Maël Bernier.

Les conseils de Meilleurtaux.com Lunéville : Comment obtenir le meilleur taux de prêt immobilier sur le marché ?

Les taux immobiliers n’ont jamais été aussi bas. Ils ont même atteint un niveau record en 2015. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il existe toujours un moyen de faire baisser la note et obtenir davantage de concessions de la part de sa banque, à moins bien entendu de savoir s’y prendre. Voici quelques informations à connaître pour décrocher les taux les plus bas du marché.

L’apport personnel : un véritable atout de séduction

L’apport personnel reste la meilleure carte à jouer pour décrocher un taux avantageux. Mais pour donner du poids à ses arguments, son montant doit être conséquent, assez pour couvrir les droits de mutation (entre 7 % et 8 %) et de garantie (de 1 % à 2 %) par exemple.

Dans ce cas, le taux d’endettement sera moins contraignant et la durée de remboursement plus courte. Le risque de défaillance étant plus faible, la banque ne pourra qu’apprécier. Résultat : l’emprunteur sera dans une meilleure position pour négocier son crédit, contrairement à une personne qui va emprunter sans apport personnel.

Les candidats à l’emprunt ont bien pris conscience de l’importance de l’apport personnel dans la procédure d’octroi d’un crédit. Un courtier avait d’ailleurs expliqué que l’apport des primo-accédants a grimpé en novembre, passant de 23 525 € à 25 980 €.

La situation professionnelle : un autre argument de taille

Avant d’accorder un prêt, la banque cherchera à s’assurer de la « bonne » santé financière de son client. Ainsi, elle sera très attentive à sa situation professionnelle. Disposer d’un CDD ou d’un CDI devra alors faire pencher la balance en sa faveur. « Un jeune actif, avec un avenir prometteur, aura plus de chances d’obtenir un meilleur taux qu'un senior en fin de carrière », reconnaît un courtier.

Sans oublier que les banques portent désormais une très grande attention à la bonne tenue des comptes de l’emprunteur. Il faudrait donc penser à présenter des relevés de compte « exemplaires » (sans le moindre découvert) au cours des trois derniers mois, mais aussi éviter d’accumuler les frais consécutifs aux commissions d'intervention.

Autre conseil, il faut aussi solder tous ses crédits en cours (consommation, prêts personnels, renouvelables) pouvant limiter la capacité d'endettement.

Les points de vigilance lors de l’achat d’un bien ancien

Si vous projetez un achat immobilier, un bien ancien se révèle généralement plus économique, mais les éventuels travaux à effectuer peuvent alourdir sensiblement la facture. Attention aux différentes charges à prendre en considération.
Établissement du budget

La priorité est de fixer votre budget et d’évaluer votre capacité de financement en effectuant un calcul prêt immobilier.

Intégrez vos revenus/charges mensuels, le montant de votre apport personnel, le prix du type de bien que vous ciblez, ainsi que les frais annexes (frais de dossier, de garantie, frais de notaire, l’assurance emprunteur) et les travaux.

En fonction de vos ressources, définissez les caractéristiques de votre future résidence : sa situation géographique, sa superficie, sa composition, ses installations, etc. Les logements anciens séduisent de nombreux candidats à la propriété du fait de leur charme et de leur prix généralement plus attractif.

Toutefois, il n’est pas rare qu’ils nécessitent une rénovation, sans compter une mise en conformité avec la règlementation énergétique. Prévoyez par conséquent entre 500 € et 1200 € par mètre carré pour réaliser ces interventions, en fonction de leur type et de leur complexité.
Points clés lors de la visite du bien

Durant la visite préalable du logement, soyez très vigilant sur les détails pour avoir une idée précise de son état. Si possible, faites-vous accompagner d’un professionnel. Le vendeur doit vous présenter un certain nombre de diagnostics techniques.

Outre celui relatif à la performance énergétique, plusieurs aspects cruciaux sont obligatoires : l’amiante, l’exposition au plomb, les termites, l’installation de gaz et d’électricité.

Si le bailleur signe une promesse de vente, ces documents doivent y être annexés, accompagnés, s’il s’agit d’un immeuble en copropriété, d’une attestation de superficie, du règlement de copropriété et des PV des AG des trois dernières années.

En prévision de la négociation du prix, adressez-vous à la mairie. On pourra vous communiquer l’existence de servitudes ou les éventuels droits de préemption de la collectivité, mais aussi les projets d’amélioration (par exemple passage d’une ligne de tramway, construction de complexes immobiliers, etc.) qui promettent une plus-value lors d’une revente.

Votre agence meilleurtaux.com vous accueille du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le samedi de 9h à 12h. D'autres horaires possibles sur rendez-vous.

Je demande un rappel
81 Rue d’Alsace
54300 LUNEVILLE

Tél : 03.83.74.17.18
luneville@meilleurtaux.com
À votre service dans notre agence Hervé MEYER Directeur de Secteur
Agence de LUNEVILLE
  • Prêt Immobilier
  • Assurance de Prêt
  • Rachat de Crédit
  • Prêt travaux
Parrainage

Partagez votre expérience, parrainez vos proches !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour au de page